Popularité

Distance

Prix

Les tapas selon Marie-Fleur St-Pierre 18

Les tapas selon Marie-Fleur St-Pierre

Bonus final : une recette de tapas par Marie-Fleur St-Pierre

Le 14 avril dernier, nous étions invités par le SIAL pour une dégustation de tapas. Pour rappel, le SIAL est une foire de démonstration alimentaire où le monde entier est représenté pour s’ouvrir une porte sur les importateurs canadiens. Un particulier a peu d’intérêt à s’y rendre puisque l’on peut seulement savoir où acheter des produits à Montréal, ou se faire dire de faire affaire avec un importateur (qui veut une palette de gâteaux espagnol aux dattes…).

Chaque année, il y a surtout une opération réservée aux médias et 2016 a respecté cette tradition avec une mise à l’honneur de l’espagne. Après un passage pour récupérer mon billet, après m’être perdu dans les méandres du palais des congrès sur indication d’un agent qui ne savait pas de quoi je parlais, je suis enfin arrivé dans l’espace réservé à la démonsration.

Je me fais tendre un verre de champagne et j’accepte sans hésitation. Qui refuse un verre de champagne à midi ? Et les trois verres de vin qui suivent… Mon après-midi au travail a été difficile.

Une fois l’apéritif terminé, durant lequel nous avons dégusté un tartare de pétoncle ainsi qu’un tartare de boeuf, Marie-Fleur St-Pierre entre en scène, chef du restaurant Tapéo. Elle a un beau sourire et belle énergie. C’est le temps de la démonstration donc, pendant que nos tapas arrivent devant. Marie-Fleur explique la facilité de réalisation d’un tapas, l’introduction de la cuisine espagnole dans les cuisines québecoises, sa découverte du poivre noir (un poivre qui a mariné et qui finit par avoir une saveur douce). C’est un moment rare de partage avec une grande chef montréalaise. Elle a revisité pour nous les tartares, croûtons au fromage de chèvre, brandade de morue, boudin…

Les tapas étaient excellents, d’autant que les ingrédients utilisés sont de grande qualité. L’adresse pour les trouver ? Ça se passe à la vieille Europe.

Et comme promis plus haut, ma recette favorite : les croûtons au tartare de pétoncle maïs et poivron Piquillo par Marie-Fleur St-Pierre.

Ingrédients :

400 g pétoncles hachés finement

½ t. maïs frais cuit et égrainé

2 c. à soupe d’oignon vert haché finement

6 poivrons piquillo en lanières

1/3 tasse d’aïoli au pimenton

1 c. à thé de sauce piquante

1 c. à soupe de vinaigre de xérès

Fleur de sel

16 croûtons

Tartare

Mélanger tous les ingrédients. Rectifier l’assaisonnement en ajoutant du jus de lime et de la fleur de sel au goût.

Croûtons

16 morceaux de pain de 1 cm d’épaisseur

1 c. à soupe d’huile d’olive espagnole

Sel

Badigeonner le pain avec l’huile, saler et faire cuire au four à 350 ºF pendant 10 minutes.

Aïoli au pimenton

1 œuf + 1 jaune d’œuf

1 c. à soupe moutarde forte

1 c. à soupe jus de citron

1 gousse d’ail noir

1 c. à soupe de pimenton

Sel

Environ 1 t. d’huile végétale

Au robot, mélanger l’œuf, la moutarde, le jus de citron, l’ail, le pimenton et le sel. Incorporer l’huile en un mince filet jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse et onctueux. Se conserve dans un contenant hermétique au réfrigérateur pendant 1 semaine.


La ville de Montréal est le terrain de jeu de Jean-Baptiste. Il partage avec vous ses bons plans et les activités qui font bouger votre ville ! 

0 Commentaire

Voulez-vous partager votre expérience ?