Popularité

Distance

Prix

Montréal en Lumière 2013: une programmation aux couleurs de Buenos Aires 10

Montréal en Lumière 2013: une programmation aux couleurs de Buenos Aires

La programmation de la 14e édition du festival Montréal en Lumière vient d’être dévoilée il y a quelques heures. Du 21 février au 3 mars 2013, les festivaliers qui voudront faire le plein de nouveautés et d’inédits seront gâtés. En effet, les primeurs et premières abondent cette année, tant au niveau de la musique que du théâtre, en passant par le cirque, la danse et même le cinéma!

Le festival Montréal en Lumière rend hommage à la ville de Buenos Aires en proposant une programmation artistique exclusive. Les billets pour les spectacles de la programmation artistique seront mis en vente le jeudi 13 décembre à midi.

À noter également que plusieurs artistes francophones (-M-BénabarMoranDaniel Lavoie, Gros Mené, Orelsan, Pierre Lapointe, Karim Ouellet, Catherine Durand, Dany Placard, Luc de Larochellière, Anik Jean, Gaële, Doba, Ivy, Fanny Bloom et Jipé Dalpé) et anglophones (Diana KrallVoca People et The Zombies)   monteront également sur scène afin de donner quelques prestations.

Voici maintenant un aperçu de la programmation :

Les soirées théâtre :


  • Les Muses orphelines  Nous sommes au Québec en 1965. Isabelle, 27 ans, était toutejeune quand sa mère a quitté le nid familial. Mais son frère et ses deux sœurs lui ont menti en lui disant que cette dernière était morte. Quand Isabelle apprendra que sa mère est toujours vivante, elle montera un subterfuge pour se venger. Une pièce envoûtante, inquiétante. Du Michel Marc Bouchard à son meilleur ! Mise en scène de Martine Beaulne. Du 20 février au 30 mars, 20 h, Théâtre Jean-Duceppe.


  • L’honnête homme / Un one woman show  Une jeune femme questionne la tangibilité de son expérience humaine. Elle entreprend de dessiner son autobiographie avec l’aide des particules intelligentes, procédé qui ne lui confère peut-être pas tout le contrôle voulu. Que se passe-t-il quand un poète à l’imagination débridée (Marc LeMyre) écrit en 3D pour une comédienne intrépide (Geneviève Couture) ? Des étincelles ! Une production de Poésie électrique présentée par le Théâtre Denise-Pelletier. Du 27 février au 9 mars, Théâtre Denise-Pelletier.


  • Trad  Un centenaire irlandais et son père sont en mission. Thomas est âgé de 100 ans et n’a qu’un bras et son père a une jambe de bois. Ces personnages excentriques se lancent dans un voyage épique à travers la campagne irlandaise pour trouver le dernier successeur de leur lignée familiale. Une pièce surréaliste, émouvante, provocante et drôle à rire aux éclats. Du 26 février au 24 mars, 20 h, heures variées, Théâtre Centaur.


  • Les chemins qui marchent  Après Invention du chauffage central en Nouvelle-France, le Nouveau Théâtre Expérimental invite à replonger dans la période qui s’étend de 1608 à 1998 pour y secouer les eaux dormantes de l’histoire du Canada français. Texte : Alexis Martin ; mise en scène : Daniel Brière. Du 26 février au 28 mars, heures variées, Espace libre.


  • Humanity Project, Pigeons International  Une fresque composée d’un mouvement perpétuel, celui d’une foule fraternelle et disparate, composée d’humains, tous uniques et tous semblables. Au-delà de la solitude propre à notre nature, la nouvelle création de Pigeons International est la célébration d’une humanité palpable, poétique et charnelle. Un spectacle-événement alliant danse, théâtre et une cinquantaine de personnes sur scène. Une oeuvre surprenante basée sur le thème de prédilection de Pigeons International, l’humanité. 5 au 23 février, 20 h, Cinquième Salle, PdA.


  • Marius et Fanny de Marcel Pagnol avec Rémi Girard — À la fin des années 1920, Marius, fils de César, et Fanny, fille de la marchande de poisson Honorine, vivent secrètement les émois d’un premier amour. Mais Marius, qui rêve de pays lointains, ne peut se résoudre à passer sa vie derrière le comptoir du bar de son père et cède finalement à l’appel de la mer. Les mois passent et le désarroi causé par le départ de Marius s’estompe peu à peu. Le quotidien reprend son rythme dans le Vieux-Port de Marseille. 29 janvier au 23 février, heures variées, Théâtre du Rideau Vert.


  • Pièces pour emporter  De retour à la demande générale avec du matériel inédit ! Pièces pour emporter est construit autour de courtes pièces de 30 secondes à 4 minutes, écrites et interprétées par les membres du groupe. Menu en main, c’est avec l’aide du maître d’hôtel que le spectateur choisira celles qui feront partie du spectacle. Présenté par Les Néos – théâtre néo-futuriste. Du 25 février au 1er mars, Petite Licorne.


  • The Speaking Tent  Composée de projections en boucle et d’échantillonnages sonores, l’installation multimédia The Speaking Tent intègre objets urbains, sculptures miniatures rotatives et outils technologiques déconstruits et reconstruits. Alimentée par une trame narrative multilingue — anglais, français, japonais et cri —, l’installation performative est manipulée en direct par les nouveaux chamans contemporains Emi Honda et Jordan Mckenzie. Inspiré du rite de la tente tremblante, répandu chez les Ojibwés, les Innus et les Cris. 1er et 2 mars, 20 h, MAI (Montréal, arts interculturels).


Les soirées classiques :


  • Appassionata, orchestre de chambre, Pleins feux sur la relève — Sous la direction du maestroDaniel Myssyk, de jeunes solistes passionnés se joindront à l’orchestre Appassionata : la soprano Florie Valiquette, le pianiste Jean‑Michel Dubé et le clarinettiste Joshua Zung, lauréats du Concours de musique du Canada 2012. La salle Bourgie vibrera au son de l’énergique symphonie Le midi de Haydn, de l’Exultate jubilate de Mozart et de Dumbarton Oaks de Stravinsky. En collaboration avec la Fondation Arte Musica et la participation du Concours de musique du Canada. 26 février, 20 h, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal).


  • Orchestre Métropolitain, Les Quatre saisons de Catherine — Grande musicienne et communicatrice, Catherine Perrin anime ce concert dirigé par Mathieu Lussier, spécialiste du répertoire musical des XVIIe et XVIIIe siècles. Au cours de ce programme aux saveurs baroque et classique, les célébrissimes Quatre saisons de Vivaldi, interprétées avec fougue et passion parYukari Cousineau, violon solo de l’Orchestre Métropolitain. 3 mars, 15 h, Maison symphonique de Montréal.


  • Musiciens de l’OSM, Musiques d’Amérique latine — Dans le cadre de sa série Tableaux en musique, la Fondation Arte Musica, en collaboration avec l’OSM, présente Musiques d’Amérique latine. En lien avec l’exposition Pérou : Royaume du Soleil et de la Lune présentée au Musée des beaux-arts de Montréal, ce concert proposera des œuvres de musique de chambre des compositeurs Gutiérrez Heras (Mexique), Cirigliano (Brésil) et, clin d’œil à Buenos Aires, notre grande ville à l’honneur, Piazzolla (Argentine). 1er mars, 18 h 30, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal).


  • I Cellisti, un orchestre de 12 violoncellistes, avec Velitchka Yotcheva, violoncelle solo — L’orchestre I Cellisti est actuellement en pleine croissance, après le succès de son premier CD paru en mars 2010. Cet orchestre magnifique surprend par ses sonorités, sa profondeur et son lyrisme. Une expérience musicale unique à ne pas manquer. 27 février, 20 h, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal).


  • The Heart’s Solace / Le refuge du cœur, Orchestre du Theatre of Early Music — Comme chaque année, Daniel Taylor et les siens ont préparé quelque chose de spécial pour le MEL. Porté par son élan, le Theatre of Early Music poursuit son exploration des compositions de J. S. Bach. Des lectures inspirées de la cantate BWV 4 Christ lag in Todesbanden et de la cantate BWV 78, Jesu, der du meine Seele grâce aux célèbres interprétations de Daniel Taylor et du Theatre of Early Music qui prouvent que la musique de Bach révèle la lumière de l’espoir infini. 3 mars, 15 h,Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours.


Les soirées jazz :


  • Chris Potter, New Acoustic Quartet — Multi-instrumentiste et improvisateur né, le prodige du jazz Chris Potter éblouit le public et les critiques depuis 1989, année de ses 18 ans ! Menant depuis 2001 une brillante carrière de leader, l’artiste qui n’a de cesse de nous étonner vient nous présenter les membres virtuoses de son New Acoustic Quartet : Craig Taborn (piano), Larry Grenadier (contrebasse) et Eric Harland (batterie). 21 février, 20 h, Gesù — Centre de créativité.


  • Emilie-Claire Barlow — C’est connu, Emilie-Claire Barlow aime les Québécois d’amour. Pas étonnant, du coup, que l’étoile montante du jazz canadien se soit aventurée à enregistrer un charmant album tout en français, Seule ce soir, sur lequel figurent des pièces comme C’est si bon et Ces bottes sont faites pour marcher. Cet étonnant disque dont Miss Barlow rêvait depuis longtemps se veut un cadeau au public de la Belle Province. Nous voilà tout emballés ! 22 février, 20 h, Gesù — Centre de créativité.


  • Les 50 ans de Night Train — Célébration du 50e anniversaire de Night Train, un enregistrement majeur d’Oscar Peterson — Cinquante ans après la sortie de l’album Night Train d’Oscar Peterson, le pianiste Robi Botos et son trio joueront l’album dans sa totalité au Victoria Hall. C’est dans cet édifice qu’Oscar Peterson a commencé sa carrière professionnelle. Le trio de Botos est composé du contrebassiste Dave Young et du batteur Alvin Queen, anciens proches collaborateurs d’O.P. Présenté en collaboration avec cbcmusic.ca et espace.mu. 27 février, 20 h, Victoria Hall.


Les soirées gospel :


  • Jireh Gospel Choir — Sous la direction de Carol Bernard, Jireh Gospel Choir nous convie à une soirée gospel authentique en deux temps. Le concert débutera avec des chants a cappella dans la magnifique église, où nous aurons la chance unique d’apprécier ces voix riches dans une acoustique de cathédrale. À l’entracte, nous serons invités à descendre dans l’amphithéâtre où la douzaine de chanteurs, chacun sur microphone, sera accompagnée de musiciens exceptionnels. 24 février, 19 h, Gesù — Centre de créativité et Église du Gesù.


  • Fièvre gospel — En entrant dans la plus ancienne chapelle de pierre de Montréal, on se laissera entraîner dans l’univers dynamique des chants gospel. Un programme en quatre spectacles magiques qui fera vibrer, chanter et danser au rythme des sonorités énergiques des chorales gospels : Montreal Gospel Choir le 22 février, Voxapella le 23 février, l’Ensemble vocal Épiphanie le 1er mars et, spécialement pour la Nuit blanche, trois représentations du Praise and Worship Crew le 2 mars (20 h, 22 h et minuit). Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours.

https://plus.google.com/113422251660987929485?rel=author
est un passionné des nouvelles technologies, de la gastronomie et du cinéma, il aime partager ses bons plans et ne manquera pas de vous les faire connaître.

0 Commentaire

Voulez-vous partager votre expérience ?